Vivez un "Eté en Grand" en Seine-et-Marne !

Inutile de quitter l’Hexagone, la Seine-et-Marne vous invite à retrouver votre liberté lors d’expériences dont vous vous souviendrez longtemps.

Laissez-nous vous inspirer pour l’été de toutes vos envies !

Téléchargez

Château de Moncourt-Fromonville

Le Château, actuel siège de la Mairie, a connu bon nombre de pen­sion­naires qui se sont suc­cé­dés à tra­vers les siècles.

Contact

- © OT Pays de Nemours

Dès 1450, les familles AMER, DE SAILLY et DE MORNAY vivent au Château sur sept géné­ra­tions. Les terres sont acquises par Pierre AMER 1er en 1450 et cédées à la famille CHAPOTIN en 1643. Entretemps, le Château aura été détruit pen­dant les guerres de reli­gions (1562−1598). La famille CHAPOTIN trans­forme le domaine en construi­sant un pavillon à la Mansart et en amé­na­geant un jar­din à la française.
En 1712, les héri­tiers aban­donnent le châ­teau en ruine et coupent les arbres du parc. C’est en 1732 que Pierre COEURET D’OZIGNY rachète le châ­teau par adju­di­ca­tion et le res­taure. À sa mort, le domaine est revendu et pas­sera de mains en mains, pen­dant plu­sieurs années, pen­dant de courtes périodes, jusqu’à son rachat par la Maréchale de Richelieu, née Jeanne, Catherine, Josèphe DE LAVAULX en 1798. Elle s'était mariée avec le Duc de Richelieu, Maréchal de France en 1780 ; ce dernier mourut en 1788. Elle était veuve lorsqu'elle acheta le domaine de Fromonville en 1798. Elle y vécut jusqu'à sa mort en 1815. Son fils, Antoine, Edmond, Joseph DE ROTHE, né en 1765, reçut le domaine en dot à son mariage en 1805 et vécut au château jusqu'à sa mort, en 1842. Chambellan du roi Charles X, il exerça les fonctions de Maire de Fromonville.
En 1844, le Château est revendu Nicolas, Charles MILLION puis subit d’importantes trans­for­ma­tions jusqu’en 1886. Il sera reconstruit en 1886 par Emile, Louis RICHEMOND, alors propriétaire du domaine ; il y ajouta des dépendances, serres et château d'eau.
En 1940, il est occupé quelques mois par l’armée alle­mande pour ser­vir en 1944 d’habitation aux sol­dats des Forces Françaises Libres.
Jusqu’en 1976, le Château appar­tien­dra à la famille RICHEMOND dont l’un des héri­tiers ven­dra le domaine à la Caisse des Dépôts et Consignations.
En 1984, le Château, les dépen­dances et les ter­rains sont acquis par la com­mune puis réno­vés et réha­bi­li­tés de 1995 à 1997, pour enfin deve­nir le siège de la Mairie.