Moulins à Tan et Graciot

XIVe siècle XVe siècle

Sur une île du Loing, le moulin Graciot est aujourd'hui dédié à la sculpture. Le moulin à Tan accueille régulièrement des expositions. Accès par l'escalier sur le pont de Moret-sur-Loing, Moret-Loing-et-Orvanne.

Contact

Pont de Moret Moret-sur-Loing
77250 Moret-sur-Loing

Consulter le site internet

Consulter le site internet

Moulin Graciot - © Office de Tourisme Moret Seine & Loing

Établissements insalubres et bruyants, ces moulins étaient rejetés à la périphérie des villes pour limiter les nuisances liées à la production de cette matière chimique naturelle, le tan, utilisé pour assouplir les peaux dans la tannerie. Il était obtenu en broyant de l’écorce de chêne provenant de la forêt de Fontainebleau. Au-devant du pont de Moret-sur-Loing, furent construits au XVe siècle deux moulins à tan en avant-bec pour briser le courant. De l’autre côté du pont, à l’aval, le moulin Graciot possède des fondations remontant au XIVe siècle. Leur capacité de production dépassant les besoins locaux, la région développa ce secteur économique qui perdure jusqu’au tournant des XIXe et XXe siècles.