La Chapelle Notre-Dame de Roiblay

La chapelle primitive dépendait du prieuré de Notre-Dame Roiblay dont l'existence est attestée à partir de la fin du XIIe siècle. Cette chapelle, déjà en mauvais état, a été détruite à la Révolution.

Chapelle Notre-Dame de Roiblay - © Observatoire du patrimoine religieux

La famille Sarrazin reconstruisit une chapelle privée sur la même emplacement en 1803. En 1854 la chapelle est léguée à la paroisse de Saint-Méry et revient finalement à la mairie de Saint-Méry en 1910.
Lors de sa restauration en 1995 elle acquit, en plus de sa fonction cultuelle, la fonction d'abri temporaire aux randonneurs du GR.
La chapelle possède une sculpture en bronze de Michel Lévy représentant la Vierge allaitant l'Enfant.