Porte de Provins et autres vestiges

Porte de Provins - © © CB
- © © CB

Cette porte est l'un des seuls vestiges visibles des fortifications qui entouraient la ville au XVIe siècle.

Par l'édit du 28 décembre 1544, François Ier accorde à Donnemarie le droit de se fortifier. Ces mesures de protections auraient été prises en raison des pillages menés par les Anglais durant la guerre de Cent ans et de l'apparition de nombreux troubles religieux dans la région.
Lors de sa construction, l'enceinte compte quatre portes, respectivement appelées Sigy, Melun, Dontilly et Provins, et 20 tourelles (Seule subsiste celle abritant aujourd’hui le syndicat d’initiatives.)

En 1786, la ville concéda aux propriétaires riverains la portion de murailles et de fossés qu’ils avaient devant leur habitation ; à leur charge de les entretenir et de les mettre en état de défense si nécessaire.
Le tracé de ces anciens murs est encore visible sur le boulevard du Nord et au bord de l'Auxence, qui alimentait les fossés, profonds et larges de 12m.