Thomery

Laissez-vous inspirer par ce village à flanc de coteau qui descend de la forêt vers la seine, longtemps célèbre pour ses vignes et pour le fameux chasselas dit de Fontainebleau !

DUMPIT!

array(2) {
  [0]=>
  object(stdClass)#9959 (4) {
    ["nomTechnique"]=>
    string(22) "977_VillageDeCaractere"
    ["libelleFr"]=>
    string(38) "Village de caractère Descriptif court"
    ["ordre"]=>
    int(1)
    ["descriptif"]=>
    object(stdClass)#9958 (1) {
      ["libelleFr"]=>
      string(182) "Laissez-vous inspirer par ce village à flanc de coteau qui descend de la forêt vers la seine, longtemps célèbre pour ses vignes et pour le fameux chasselas dit de Fontainebleau !"
    }
  }
  [1]=>
  object(stdClass)#9957 (4) {
    ["nomTechnique"]=>
    string(24) "977_VillageDeCaractereDD"
    ["libelleFr"]=>
    string(43) "Village de caractère Descriptif détaillé"
    ["ordre"]=>
    int(2)
    ["descriptif"]=>
    object(stdClass)#9942 (1) {
      ["libelleFr"]=>
      string(1295) "À l’orée de la forêt de Fontainebleau, niché dans une boucle de la Seine, le village de THOMERY doit sa célébrité à sa production du « Chasselas doré » qui régalait, à l’époque, les rois de France ! Aujourd’hui encore nous pouvons admirer plus de 300 km de murs à raisin, les « longs sillons » sur lesquels était cultivée la vigne jusqu’au milieu du XXe siècle.
Au bord de la Seine, à proximité du Château de la Rivière, et de l’église Saint-Amand du XIIe siècle, le roi François 1er venait s’y baigner. Anciennement connu sous le nom des « Bains du Roy », le « Port d’Effondré » est également l’endroit où les précieux raisins étaient chargés pour leur destination.
Ses bords de Seine ont aussi inspiré les impressionnistes. L’artiste animalier, Rosa Bonheur, tomba sous le charme et vécut au château de By, dans un cadre verdoyant, loin des tumultes de la ville. Venez donc apprécier la douceur de vivre dans ce village authentique !

LE SAVIEZ-VOUS ?
En 1848, un procédé révolutionnaire it « à rafle verte » est découvert par hasard par un viticulteur de Thomery, Baptiste Larpenteur. Cette innovation permettant au sarment portant la grappe de demeurer frais dans un flacon rempli d’eau relancera l’économie locale."
    }
  }
}
La Seine à Thomery - © Patricia Bezzina
Murs à vigne à Thomery - © DR
Quai à Thomery - © DR
Thomery - © DR
Thomery - © Isabel Tabellion

À l’orée de la forêt de Fontainebleau, niché dans une boucle de la Seine, le village de THOMERY doit sa célébrité à sa production du « Chasselas doré » qui régalait, à l’époque, les rois de France ! Aujourd’hui encore nous pouvons admirer plus de 300 km de murs à raisin, les « longs sillons » sur lesquels était cultivée la vigne jusqu’au milieu du XXe siècle.
Au bord de la Seine, à proximité du Château de la Rivière, et de l’église Saint-Amand du XIIe siècle, le roi François 1er venait s’y baigner. Anciennement connu sous le nom des « Bains du Roy », le « Port d’Effondré » est également l’endroit où les précieux raisins étaient chargés pour leur destination.
Ses bords de Seine ont aussi inspiré les impressionnistes. L’artiste animalier, Rosa Bonheur, tomba sous le charme et vécut au château de By, dans un cadre verdoyant, loin des tumultes de la ville. Venez donc apprécier la douceur de vivre dans ce village authentique !

LE SAVIEZ-VOUS ?
En 1848, un procédé révolutionnaire it « à rafle verte » est découvert par hasard par un viticulteur de Thomery, Baptiste Larpenteur. Cette innovation permettant au sarment portant la grappe de demeurer frais dans un flacon rempli d’eau relancera l’économie locale.