La Tour Madeleine et ses remparts

Inscrit (CMN)

La Tour Madeleine est l’une des tours du rempart que Charles VI autorisa aux bourgeois de Château-Landon.

tour madeleine château-landon - © OTGVL
rempart de château-landon - © OTGVL
Tour Madeleine et ses remparts Château-Landon - © OTGVL
Tour Madeleine et ses remparts Château-Landon - © OTGVL

Malgré les pillages, les incendies et l’usure du temps, celui-ci montre encore d’appréciables vestiges ; il sert en divers endroits de support à des constructions d’un passé plus récent sous lesquelles il disparaît. Il enferme le bourg administratif médiéval, ouvert, sur l’extérieur par quatre passages donnant sur les 4 points cardinaux. Deux seulement subsistent : les poternes Nord et Sud. Un chemin de ronde le coiffait, doublé, fait assez rare, par un second passage inférieur qui faisait le tour de la ville.

Des tours renforçaient régulièrement la muraille. A l'image de la tour Madeleine la mieux conservée aujourd'hui.

D'une hauteur de 9 mètres pour 6,50 de diamètre, cette tour massive adossée aux remparts communique par sa partie supérieure avec le chemin de ronde, visible sur une cinquantaine de mètres vers l’Est.

Avec ses 3 mètres d'épaisseur à la base, elle est construite en blocage de pierrailles et silex noyée dans le mortier, percée de 3 meurtrières à mi-hauteur.

En 1926, la Tour Madeleine est inscrite aux Monuments Historiques.