Le Lavoir et le Moulin de Beaupoivre

Château-Landon fut au XIVe siècle une des 17 villes drapantes du royaume de France. 18 moulins étaient établis, alimentés par le Fusain. On y moulait, foulait, cardait, broyait et tannait.

Lavoir et Moulin de Beaupoivre Château-Landon - © OTGVL
Moulin de Beaupoivre Château-Landon - © OTGVL

Florissante à cette époque, l'industrie de la draperie faisait vivre plusieurs corps de métiers y compris le tissage. A cette époque où le draps Camelin de Château-Landon était réputé, une controverse divisait les tisserands et les foulons-teinturiers.

En effet, les premiers déclaraient avoir le droit à exercer le métier de foulons-teinturier, ce qui leur fut interdit par décision du Parlement, propriété de l'abbaye Saint-Séverin, il fut cédé en 1696 à Claude Petit de Beaupoivre, prévôt de Château-Landon.

Qualifié "d'usine" sous Louis Philippe avec ses normes de fonctionnement, il deviendra moulin à grain pour se transformer en alternateur au début du XXe siècle, alimentant en électricité le moulin à grain des Gauthiers.